Une démarche innovante et ambitieuse pour l'attractivité de notre territoire

Travaux sur la véloroute à Abbeville et sur la traverse du Ponthieu

La stratégie « Vallée de Somme, Vallée idéale », approuvée en juin 2019 par les élus départementaux, est un vaste programme pour faire de la Vallée de la Somme un espace public à vivre et à partager, au cœur d’une nature préservée de Saint-Quentin (dans l’Aisne) à Saint-Quentin-en-Tourmont (en Baie de Somme).

Cette ambition trouve, à Abbeville et dans le Ponthieu-Marquenterre, l’une de ses premières déclinaisons opérationnelles, de par les enjeux qui dépassent l’aménagement de la Véloroute Vallée de Somme et de la Traverse du Ponthieu.

À Abbeville, un enjeu de reconquête urbaine

Le programme « Vallée de Somme, Vallée idéale » porte l’ambition de renforcer l’attractivité d’Abbeville, deuxième ville du département, en profitant de l’aménagement de la Véloroute Vallée de Somme (V30) dans sa traversée pour mettre en scène les rives du fleuve, recréer des espaces de nature en milieu urbain et offrir aux habitants, comme aux visiteurs, des lieux de bien-être et de convivialité au bord de l’eau. L’ambition de ce projet est aussi de redonner à Abbeville, ancien port de la Baie, sa place de porte d’entrée pour la découverte de toute la Picardie maritime via des modes de déplacements doux.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec la Ville d’Abbeville et la Communauté d’agglomération de la Baie de Somme qui doit permettre à court terme d’aménager l’ensemble du canal dans la traversée d’Abbeville et de réhabiliter, dans une logique de « façade à canal », les boulevards adjacents comme le Boulevard de la Portelette.

Le long du fleuve, la statue La Somme, plus communément appelée « La femme nue », a été déplacée pour opérer un demi-tour. L’objectif : que son regard se tourne vers le fleuve. Cette rotation est symbolique et remet le fleuve au cœur de l’attention des Abbevillois et de ses visiteurs.

L’objectif est aussi de favoriser les connexions avec le centre ville ainsi qu’avec la Traverse du Ponthieu, qui relie la Vallée de Somme à celle de l’Authie, en passant par Saint-Riquier.

Dans ce cadre, une première tranche de travaux est lancée par le Conseil départemental jusqu’à la mi-avril 2022 sur la section de chemin de halage comprise entre le chemin du Pâtis et le Pont de la gare (500m). Il s’agit d’aménager la Véloroute et ses abords pour en faire un véritable espace public support d’attractivité. La zone aménagée comprendra un itinéraire cyclable qualitatif doublé d’un itinéraire piéton accessible aux personnes à mobilité réduite (PMR), le tout accompagné d’espaces verts récréatifs et paysagers.

Un travail spécifique sera aussi mené pour renforcer la diversité écologique du canal : création d’une anse, de berges végétalisées en pentes douces, de radeaux flottants, de haies bocagères… La Ville d’Abbeville et la Communauté d’agglomération travaillent en parallèle aux travaux de réaménagement du Boulevard de la Portelette : les deux opérations s’inscrivent en synergie.

Le coût de cette première phase de travaux s’élève à 535 000 € (hors aménagements paysagers), financés en intégralité par le Conseil départemental de la Somme. Ces travaux bénéficient d’un accompagnement financier de l’État dans le cadre de l’appel à projets « Fonds de mobilités actives » et de la Région Hauts-de-France.

Une 2nde tranche de travaux similaires est prévue sur la section comprise entre le Pont de la gare et le Pont Chinois (1 000 m).

Entre Abbeville et Saint-Riquier, la traverse du Ponthieu rénovée

Le programme « Vallée de Somme, Vallée idéale » a également pour ambition de relier par une voie cyclable sécurisée la Vallée de la Somme à celle de l’Authie en valorisant les points d’intérêt culturels et touristiques, comme l’Abbaye de Saint-Riquier, aujourd’hui Centre culturel départemental.

Dans ce cadre, toujours en partenariat avec la Ville d’Abbeville et la Communauté d’agglomération, le Département a inscrit dans les priorités de son Schéma cyclable la rénovation de la Traverse de Ponthieu pour favoriser la pratique du vélo sur cette voie verte, ancienne voie ferrée aménagée. Ces travaux concernent dans un premier temps la section comprise entre Abbeville et Saint-Riquier, soit un linéaire de 10 km, ouvert à tous les usagers qu’ils soient à pied, à cheval ou en vélo.

Les travaux, menés par le Conseil départemental, portent dans un premier temps sur l’amélioration du revêtement de l’itinéraire afin d’offrir une bande confortable de 3 m de large à laquelle s’ajoute un espace enherbé de 2 m dédié aux cavaliers.

Les travaux menés en 2021 concernaient deux sections : l’une dans le centre d’Abbeville et la seconde entre Neufmoulin et Saint-Riquier. Le coût de cette 1ère phase s’élevait à 1 900 000 €, financés par le Département. Ces travaux ont fait l’objet de subventions accordées par l’État dans le cadre de l’appel à projets « fonds de mobilités actives » de l’ADEME (760 000 €) et par la Région Hauts-de-France (570 000 €). Ils bénéficient aussi du partenariat de la Ville d’Abbeville et de la Communauté d’agglomération de la Baie de Somme. Les autres collectivités locales ont également été associées à la démarche : la Communauté de communes du Ponthieu Marquenterre, les communes de Saint-Riquier, de Caours et de Neufmoulin.

Une seconde phase de travaux portant sur l’amélioration du paysage, de la signalétique et des services aux usagers sera lancée au printemps 2022.

Partager sur email
Email
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter